Etymologiquement, cette dénomination signifierait "village implanté à côté de la borne", en l'occurrence une leugère gauloise. Durant tout le Moyen-Age, la localité abrita le siège d'une cour domaniale (Dinghof), propriété du " Grand Chapitre Cathédral " de Strasbourg.

Implanté sur le bord de la basse terrasse alluviale ello-rhénane, recouverte d'un manteau de loess, le village resta fidèle à sa vocation agricole jusqu'au milieu du XXème siècle. Ses terres argilo-calcaires profondes favorisaient le développement d'une polyculture céréalière, complétée par la culture des choux à choucroute.

Devenu chef-lieu de canton après la Révolution Française, le lieu abrita à part les cultivateurs, des artisans ruraux exerçant leur métier aussi dans les villages environnants. Il en résulta une certaine aisance traduite au XIXème siècle par la présence de belles propriétés paysannes, des maisons à pans de bois portant fièrement leur date de construction avec les noms des propriétaires inscrits sur les poteaux d'angles ou poteaux corniers portant l'indication du métier. L'église construite en 1771 est de style baroque, expression d'une époque dont la foi était exubérante.


La visite de l'intérieur vous montrera des autels très ornés, entourés de colonnes richement sculptées, des tableaux signés TANISCH 1778. A l'extérieur, un calvaire datant du XVIIIème siècle portant un ensemble de statues érigées sur un socle garni de haut-reliefs rappelant l'arrestation de Jésus.

La Chapelle de Hattisheim est située dans la partie nord du Bruch de l'Andlau. Elle rappelle l'existence du village du même nom disparu vers 1444. C'est un lieu de pèlerinage et de promenade pour la population des alentours.

Quand la voie ferrée Strasbourg-Mulhouse fut construite, il y a plus d'un siècle, elle incita au développement d'une nouvelle agglomération, le GEISPOLSHEIM GARE d'aujourd'hui.

Après la dernière Guerre Mondiale, l'évolution économique et technologique appela à la création de zones industrielles et artisanales. La municipalité disposait des surfaces nécessaires et les mit en vente, alliant ainsi la technique moderne à la tradition séculaire.

Englobé aujourd'hui dans l'Eurométropole de Strasbourg, GEISPOLSHEIM bénéficie d'une implantation favorable à une future expansion avec un appel de population qui dépasse aujourd'hui sept mille habitants.